Un magazine particulier

Je suis fier de disposer de cette collection de 52 magazines Okaz et Yoko car elle m’a donné beaucoup de fil à retordre. Leur trace sur internet est quasiment inexistante. On retrouve un article de 2008 sur le site de fangirl (qui m’a donné les 4 scans en photo dans mes recherches), un post twitter de Mangavore, un article de 2007 sur le site de meido-rando et… on en parle en commentaire ici. C’est tout !!! Jamais le net n’a été si muet.

Voici des explications rapides sur la numérotation, qui n’est pas simple à suivre:

  • Okaz 1 à 35 (1993 à 1996)
    • Première lancement, dans le 35 on annonce une fusion entre Okaz et Yoko (voir plus bas). Il me semble de mémoire, que les premiers numéros étaient dans un format journal avec un papier de très mauvaise qualité ce qui pourrait expliquer leur rareté…

  • Yoko 1 à 4 (de décembre 1995 à Avril 1996)
    • En Décembre 1995 et donc en parallèle qu’ Okaz, le magazine Yoko est lancé. Il est probable que le Hors série Okaz de Septembre de la même année était un test pour évaluer si ce lancement était judicieux. La formule est simple, publier des BDs et mangas. Certaines œuvres créées par de « jeunes artistes » Français, découverts surement grâce à Okaz et d’autre, traduits de mangas japonais au droits probablement peu onéreux. Beaucoup des sujets traités sont érotiques.

  • Yoko 5 à 12 (de Juin 1996 à Mars 1997)
    • Les revues Okaz et Yoko sont fusionnées

  • Okaz 1 et 2 (Juin et Juillet 1997)
    • Le retour, très court… puis une disparition pendant presque 6 mois
01 - Juin 1997
01 – Juin 1997
02 - Juillet 1997
02 – Juillet 1997

  • Yoko 13 et 14 (Juin et Juillet 1997)
    • Simultanément à la tentative du retour d’Okaz, la parution de Yoko prend fin.
13 - Juin 1997
13 – Juin 1997
14 - Juillet 1997
14 – Juillet 1997

  • Okaz 1 à 6 (Janvier à Août 1998)
    • Édité (racheté ?) par Press-Image, le format reste le même la ligne éditoriale a bougée.

  • Okaz 9 à 15 (Ocobre 1998 à Février 1999)
    • Nouvelle formule, changement de format et de ligne éditoriale. Passage en bi-hebdo dès mi-Novembre. Je ne sais pas si il y a eu d’autre numéros après le 15.