Fanzine français

Amazing World 1, 7…
Nishi Paradise 8, 9, 10 (http://didizuka.free.fr/?p=450)
Anime Comics 1, 4…
Chibi Setsumei (Chibi) 4…
Kawai 1, 3, 4
Mangamag 1, 2, 3, 4, 5, 7, 9…
L’effet Ripobe Vol 0 / n°2
Vision Parallèle 4…
Hakagure 1, 3…
Sasayaku 3…
Oppai Magazine 1, 2, 3, 5…
Babylon 1…
Animé Fan 12…
Andromeda Saint 4…
Neo SSX 3… (idem si SSX tout court)
Seiganmag 1, 3…
Nekkyo, My city, Black and white galerie, SD comics, Every style, Free time, Galeries, Hotaru chan, Prototype, Shooting star.

http://www.mikiji.com/html/le_temps_des_fanzines.html

Mangas à la française

  • « Shekawati » (Pierre-Yves Gabrion – vents d’ouest) est aussi une des premières BD assistée par ordinateur
  • « HK » ( Jean-David Morvan,Trantkat) est presenté à l’époque comme un métissage du manga et de la BD franco-belge
  • « Nomad » (Jean-David Morvan, Sylvain Savoia) est prépublié dans kameha comme  » un manga à la française « 

Amstrad Magazine(s)

Amstrad magazine, sera renommé AM Mag à partir du numéro 30 et du hs5 puis Micro Mag après le numéros 45. La numérotation repart à ce moment de 1. Il a été édité par Laser Magazine devenu Laser Press SA. Ce magazine comporte en tout 59 numéros et 20 hors série (en comptant « Les cahiers d’Amstrad »). Le logo arbore les couleurs rouge vert bleu, un clin d’œil au système RVB des moniteurs et téléviseurs de l’époque. Le tirage est passé de 25000 pour le numéro 1 à 100000 exemplaires en 6 mois puis 130000 en janvier 1988. Il était disponible en kiosque de juillet 1985 à août 1990.

Le premier changement de nom s’opère en janvier 1988 pour AM Mag suite à une demande express d’Amstrad qui avait pourtant, par le passé, donné son accord. Se sera ensuite une décision de justice, mandatée par Amstrad encore une fois, qui forcera le changement de nom en Micro mag en mai 1989. La société écope alors d’une condamnation à verser 30 millions de centimes pour « usurpation de dénomination sociale et de nom commercial de la SA Amstrad International ». La syllabe « Am » coûte chère et cela aura probablement un impact sur la disparition du magazine 14 numéros plus tard (et la concurrence, et la perte des ventes micros face aux consoles de jeux) car je n’ai pu trouver de sources expliquant « la fin » de ce magazine. Aux commandes depuis le premier jour un nom: Jean Kaminsky, éditeur de MSX Magazine (ex Micro News). Il a aussi créé le festival de la Micro et l’Amstrad expo.

Liens:
Premier changement de nom numéro 29
Condamnation AM Mag numéro 45
Tirages numéro 45
Page wikipedia

Amstrad magazine 3 ,4 / AM Mag HS 9, 10 / Les cahiers d’Amstrad 6

AM Pro (au moins 3 numéros. Manque le 2 mais pas de visuel.)